VENDREDI 4 AVRIL 2014

Auditorium – Centre Universitaire de Clignancourt - 12h15

 

       Sergueï Rachmaninov : 3 Préludes, 1 Etude-tableau, Vocalise

       Boris Lyatoshinsky : Prelude en mémoire de Taras Shevchenko

       Ivan Karabits : Deux Préludes

       Valentine Silvestrov : Kitsch musique

       Nikolaï Medtner : Trois contes


Roman LOPATINSKY, piano

 

Roman Lopatinsky est né à Kiev, en Ukraine. Dès l’âge de 5 ans, il étudie à KyivLysenko Secondary Specialized Music Boarding School, dans la classe d’Iryna Barinova et de Sergey Riabov. Depuis 2009 il étudie également à l'académie internationale de piano Incontri col Maestro (Italie) dans la classe de Borys Petrushansky.

Roman Lopatinsky fut récompensé de nombreux prix : la Compétition Internationale des jeunes interprètes « Art du xxie siècle », Vorzel, en Ukraine(nomination "Musique de Chambre" 1er, 2nd prixen 2003 ; nomination "Solo" 2nd prix en 2004) ; diplômé de la compétition internationale des jeunes pianistes S. Prokofiev (Donetsk, 2003), Second Prix de la vie édition de la compétition internationale des jeunes pianistes en mémoire de Vladimir Horowitz, groupe "Horowitz-Début", (Kyiv, 2004) ; Premier prix de la compétition internationale Tbilisi (2005) ; récompensé à la compétition internationale de l’art par la jeunesse "Sribny Dzvin", Uzhgorod (prix spécial 2001, Grand-Prix en 2006) ; troisième prix de la viie édition de la compétition internationale des jeunes pianistes en mémoire de Vladimir Horowitz, groupe Junior (Kyiv, 2006) ; premier prix de la compétition internationale Karamanov (Simferopol, Ukraine, 2007) ; Second prix de la compétition internationale “Premio Giuliano Pecar” (Gorizia, Italy, 2011).

Il participe également à des tournées en Lithuanie, Pologne, Allemagne, en Suisse, Israel, au Japon, Liechtenstein, en Italie et en France. Il a enregistré des œuvres à la radio ukrainienne avec l'orchestre Ukrainian Radio.

 

Note de programme

Le programme qui nous est présenté par le jeune pianiste Roman Lopatinky, s’inscrit dans la tradition de l’école pianistique russe et ukrainienne. L’Ukraine est en effet le berceau de compositeurs et d’interprètes, tels Serge Prokofiev, Wladimir Horowitz ou encore Emil Gilels, qui placèrent au xxe siècle l’écriture pianistique et la maîtrise de la technique instrumentale au plus haut niveau technique. Dans ce sillage, le récital parcourt des chemins bien connus – une sélection de Préludes et d’Études Tableaux de Rachmaninov ainsi qu’une transcription pour piano seul de sa célèbre Vocalise – et emprunte d’autres voies bien moins explorées. Ainsi l’on pourra découvrir la perfection formelle et lyrique de trois des Contes de Nikolai Medtner, le grand concurrent de Rachmaninov qui lui est nullement inférieur par son inspiration, De même, Prélude « à la mémoire de Taras Shevshenko » (1942), de Boris Lyatoshinsky, est une page très évocatrice, qui montre cette fois l’influence profonde de Chostakovitch. Cette évocation d’un grand poète ukrainien sera suivie par un choix de deux Préludes d’Ivan Karabits – élève de Lyatoshinsky au Conservatoire de Kiev – qui renoue avec l’éclectisme d’écriture de certaines compositions de Prokofiev, où complexité harmonique et élans mélodiques ne se posent pas comme contradictoires.

L’évolution du pianisme ukrainien d’avant-garde, retrouve enfin un protagoniste génial en Valentine Silvestrov, compositeur et pianiste qui, après une féconde parenthèse dodécaphonique, retrouvera plus récemment dans un langage tonal très classique une nouvelle source d’inspiration. Sa série des Kitch-Musik datée 1977 répond à l’exigence du musicien de retrouver, à travers un hommage au sentimentalisme de Chopin quelque peu teinté de parodie, un accord affectif avec le passé.

 

Raffaele D’Eredità

Rester en contact

Facebook

Nous écrire

 

Nous soutenir

Appel aux dons

Nos partenaires