VENDREDI 20 MARS 2015

Amphithéâtre 25 Université Pierre et Marie Curie – 12h15 

 

■      Compositions de l'album Hiding Place

 

Carine BONNEFOY, piano

 

Installée à Paris depuis 93, elle se produit aux côtés de diverses personnalités et dans de grandes formations: le big-band de François Laudet, le Nine Spirit. Premier Prix et DFS du CNSMDP, actuellement en doctorat de Musique Recherche et pratique de l’université Paris-Sorbonne et du CNSMDP, Carine se consacre à l’enseignement de l’écriture jazz au sein de différentes structures (CNSMDP, CRD Cachan, CMA13, CMDL...). Elle est sollicitée par divers ensembles pour ses qualités de compositrices et d’arrangeur : par l’orchestre symphonique du Metropole Orchestra (NPS radio), par le big-band de la WDR (radio publique allemande/Köln), par la Gaumont/Universal. En 2007, elle reçoit le Django d’Or/Prix SACEM de la Création pour son album Outre-Terres : une œuvre flamboyante qui fait sans conteste entrer Carine Bonnefoy dans le cercle très fermé des grandes compositrices arrangeuses. En 2009, dans la continuité d’Outre-terres, elle enregistre sa deuxième création commandée par le Festival de Coutances « Jazz sous les Pommiers ». En 2012, Carine Bonnefoy se produit en tournée en Afrique du Sud avec son Large Ensemble dans le cadre de la « Saison Française en Afrique du Sud » et fait résidence au prestigieux Arts Festival de Grahamstown.

 

Felipe CABRERA, contrebasse

Né le 15 août 1961 à la Havane, Felipe Cabrera appartient à la génération montante de ces premiers musiciens et compositeurs cubains « produits de la révolution » qui ont choisi le jazz et sa grande liberté de création comme forme d’expression. Il commence à étudier la musique à l’âge de 8 ans et suit un parcours classique sur une période de 18 ans, dont les 5 dernières années au célèbre « Instituto Superior de Arte ». Il entre alors au prestigieux National Symphony Orchestra en tant que premier basson et entreprend d’étudier par lui-même la basse. En 1984, il devient le bassiste de Gonzalo Rubalcaba dans la formation Proyecto et par la suite le Cuerteto Cubano. Leur collaboration durera quatorze années. Une période riche en concerts à travers le monde entier. En 1999, Felipe Cabrera s’installe à Paris et débute sa carrière solo avec un premier album Made in Animas produit à Cuba (Abdala), puis Evidence from El Cayo produit en France, et se révèle un compositeur inspiré et original. Il poursuit également une carrière internationale de sideman auprès de Julien Lourau avec le très beau et remarqué Julien Lourau et Rumbabierta (Label Bleu), la nouvelle tournée 2008-2009 de Omara Portuondo, et aussi Chico Freeman, Roberto Fonseca, Raul Paz, Omar Soza, Anga Diaz, Eddy Palmieri...

Julie SAURY, batterie

Fille du musicien de jazz traditionnel Maxim Saury, Julie Saury a vécu depuis toujours entourée de musique et de musiciens. Enfant, elle étudie le piano  et suit son père dans les festivals tels que Nice où elle entend les plus grands Jazzmen américains. C’est vers l’adolescence qu’elle commence la batterie et elle prend ses premiers cours à 18 ans avec le batteur de son père, Robert Ménière. A l’IACP ou elle participe aux ateliers comme batteur, elle étudie le chant avec Séphanie Crawford et Sarah Lazarus. Puis elle part à Nancy au CMCN (maintenant MAI) en 1994 pour étudier pendant un an l’instrument avec Frank Aghulon et André Charlier. Elle complète sa formation par de nombreux stages a la Drummer’s collective à New York sous la direction de Kim Plainfield, Adriano Santos et Ian Froman. Percussionniste latine, membre des Rumbananas pendant plus de 10 ans, elles animeront musicalement « La Grosse Émission » sur Comedie pendant 4 ans. Elle accompagne aussi des formations latin jazz avec Orlando Poleo, Félipé Cabrera, Yaité Ramos, ainsi que des formations groove funk avec Daniel Romeo. Pilier du trio de Philippe Milanta et du Duke orchestra de Laurent Mignard depuis 2003, elle a eu l’occasion de jouer avec de nombreux musiciens de renom. Elle est également membre du Grand Orchestre du Splendid depuis 2000. Actuellement elle fait partie du Lady quartet de Rhoda Scott depuis 2004 avec lequel elles ont gagné un Django d’or du meilleur spectacle live en DVD. Side woman recherchée, elle a pu accompagner le projet de Sebastien Llado, Some like it Odd, Deborah Tanguy, Anne Ducros, Carine Bonnefoy, Sophie Alour, Aurore Voilquié, Nicolle Rochelle, Julien Brunetaud, Sylvia Howard, Myra Maud, Tricia Evy, Philippe Baden Powell, Rafael Paseiro.

 

Note de programme

« Les rencontres comptent parmi les choses les plus importantes dans notre vie de musiciens et les plus magiques. La nôtre remonte il y a longtemps. On s’est revus, re-séparés, regardés évoluer en parallèle et puis il y a eu le déclic, le « c'est maintenant, c’est le moment »... Chaque composition correspond a un moment de notre vie, un événement, une sensation. La sensibilité de chacun cherche à servir l’émotion de l’autre.

Hiding place ou comment se servir de la musique pour exprimer nos sentiments les plus enfouis. Voilà c’est fait ! Chacun vient d’un environnement différent et de culture différente, entre Paris, La Polynésie Française et Cuba, on a trouvé un langage commun à travers la musique d’improvisation.

— Bonne écoute ! »

Rester en contact

Facebook

Nous écrire

 

Nous soutenir

Appel aux dons

Nos partenaires