VENDREDI 28 MARS 2014

Amphithéâtre 1 – Centre Assas – 12h15

 

     Gabriel Fauré : 2e Sonate pour violoncelle et piano op. 117 

■     Serge Prokofiev : Sonate pour violoncelle et piano

 
Isabelle VEYRIER, violoncelle

 

Isabelle Veyrier, a étudié  à l’Académie Sibelius de Helsinki, avec ArtoNoras, puis à Londres auprès de  Raphael Sommer. Diplômée du Concours Tchaïkovski de Moscou, du  Concours de Bologne, et du Concours Pablo Casals de Budapest., elle partage son temps entre la création musicale et la musique de chambre. Elle est régulièrement invitée dans les plus grands festivals et sur les Scènes françaises et internationales. Elle a créé de nombreuses œuvresde J. Lenot, P. Jansen, M. Delaistier, Ph. Hersant, A. Markeas. Elle a enregistré de nombreux disques, dont le Pierrot Lunaire de Schönberg avec Ph. Herrweghe (Harmonia Mundi), le Trio de PH. Hersant (MFA Radio-France), Le Carnaval des Animaux de Saint-Saëns (Harmonia Mundi),  des œuvres de Lekeu dont le Larghetto pour violoncelle et orchestre (Choc du  Monde de la Musique et 9 de Répertoire) (Harmonia Mundi), le Quatuor pour la Fin du Temps de Messiaen (Musidisc), la Pièce pour violoncelle et piano de Chausson (Universal) (“Disque du mois de Classica”). L’un de ses derniers enregistrements,  des œuvres de Markéas, vient d’obtenir aussi un“Choc du Monde de la Musique”. Isabelle Veyrier est actuellement professeur de violoncelle à Créteil.

 

Sylvie LECHEVALIER, piano

 

Médaille d’Or de piano au CNR de Versailles, Prix de Direction de chant au CNSM de Paris, elle assure depuis 1993 la fonction d’Assistante au CNSM de Paris. Elle est Professeur Titulaire d’Enseignement Artistique à L’E.N.M de Créteil et est engagée comme chef de chant dans plusieurs productions d’opéras à Paris et en province. Elle travaille régulièrement en étroite collaboration avec Mireille Alcantara dans le cadre du Festival Gloriana, au stage d’OR fondé par Gabriel Bacquier et Joan Dorneman (chef de chant au Metropolitan Opéra de New York) et au Concours International et le stage de chant de Canari avec Michèle Command. Sylvie Lechevalier a enregistré des œuvres de Boris Blacher, D. Milhaud, C. Orff, Saint-Saëns, Prokofiev, et des mélodies de J. Ibert et Daniel-Lesur.

 

Note de programme

Le programme de ce concert présente deux sonates pour violoncelle et piano composées à deux moments différents du xxe siècle, mais toutes deux héritières à leur manière de la grande tradition chambriste ayant pris son essor à la fin du xviiie siècle – deux œuvres de maturité qui présentent, à travers des voies stylistiques différentes, la commune recherche d’un langage voulant aller à l’essentiel.

Composée en 1921, la Sonate op. 117 de Fauré fait partie de la dernière période créatrice du compositeur dans laquelle le piano est toujours requis, à l’exception de son ultime Quatuor op. 121. L’équilibre entre les deux instruments touche ici à la perfection. À l’issue de sa création, Vincent d’Indy écrivit au compositeur : « Je veux te dire combien je suis encore sous le charme de ta si belle sonate pour violoncelle. Ton Andante est un vrai chef-d’œuvre de sensibilité expressive, et j’aime infiniment le final, si alerte et si prenant. Ah, tu as de la veine de rester jeune comme ça ! ».

C’est la rencontre avec Mstistlav Rostropovitch qui poussa Prokofiev à composer en 1949 son unique Sonate pour violoncelle et piano. C’est sans doute la raison pour laquelle la partie dévolue à l’ami virtuose est particulièrement innovante. De cette collaboration avec le grand violoncelliste s’ensuivra la Symphonie concertante pour violoncelle et orchestre, le Concertino pour violoncelle op. 132 et  la Sonate pour violoncelle seul. Bien que cette Sonate fasse partie des œuvres tardives du compositeur, la fougue et la finesse d’esprit ne se font pas moins ressentir que dans tout le reste de sa production tout en restant attaché à un idéal de facture classique.

 

Amélie Belin

 

 

Rester en contact

Facebook

Nous écrire

 

Nous soutenir

Appel aux dons

Nos partenaires